Situation de peur généralisée dans la commune Kanyosha, province de Bujumbura
Le 01 novembre 14

Depuis quelques jours, la population de la commune Kanyosha, province de Bujumbura communément appelée Bujumbura Rural, vit dans une peur panique suite à la présence dans cette localité d’un nombre non encore connu des hommes armés de fusils qui ne cessent de semer la terreur.

En effet, dès leur arrivée dans la région, ces hommes armés ont été accueillis et casés par un membre du CNDD-FDD du nom de Bosco habitant sur la colline de RWEZA, petit frère de Aimé MAGERA, Porte-Parole d’Agathon RWASA. Aujourd’hui, ils sont éparpillés dans différents ménages des membres du parti au pouvoir, à en croire la population de la Zone Muyira.

Le chef de zone Muyira monsieur Gédéon MPITABAVUMA affirme la présence de ces hommes armés en uniforme militaire munis des radios Motorola de télécommunication dans son entité administrative. Il ajoute qu’il ne dort plus chez lui de peur d’être enlevé par ces malfaiteurs. Il a déjà aussi donné rapport aux autorités administratives, policières et militaires de la région mais aucune réaction quelconque n’en est suivie.

Ce 29 Octobre 2014, une délégation du parti CNDD-FDD s’est dirigée à Muyira pour s’entretenir sur cette question avec le directeur du collège communal de Muyira en la personne de Bosco MAGORWA. Cette délégation a aussi cherché monsieur Côme HARERIMANA, président du CNDD-FDD en commune Kanyosha et directeur d’une école primaire à Kiyenzi mais celui-ci n’a pas pu répondre à ce rendez-vous.
Les membres de cette délégation du CNDD-FDD ont intimé l’ordre à MAGORWA d’organiser les jeunes IMBONERAKURE et leur donner la mission d’assurer la filature de toutes les personnes qui seraient ensemble à cinq, de les arrêter et les conduire à la police.

Ce Jeudi, 30 Octobre 2014, quatre personnes dont les deux Bosco ci-haut cités et un journaliste de la Radio REMA FM s’est rendu à RWEZA pour chercher et tendre le micro à une dame surnommée NIMBONA Chantal qui a failli être assassinée par ce groupe d’hommes armés mais cette dernière a refusé de répondre aux questions qu’on lui a posées.

D’ après la source du site Burundi transparence, le CNDD-FDD préconise déférer à la justice la dame en question pour avoir dit que ce sont les IMBONERAKURE de ce parti qui abritent ces hommes armés, donc une façon d’accuser le CNDD-FDD.

Attendons voir !
Burundi Transparence c'est l'actualité en continue