L'ambassadeur Ezechiel NIBIGIRA en situation de détresse mentale
Le 13 août 14

Depuis que les jeunes IMBONERAKURE du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, se sont délivrés à tabasser sérieusement les membres du parti UPD-ZIGAMIBANGA de la colline Gishingano, commune Isare, province Bujumbura en date du 14 Juin 2014, entre 22h et 3h du matin, l’Ambassadeur Ezéchiel NIBIGIRA, natif de cette même colline est actuellement en situation de détresse mentale.

En effet, ce dérangement mental trouve raison du fait que l’opinion sait déjà que c’est bien lui le commanditaire de ces barbaries perpétrées à l’endroit de paisibles citoyens sans défense, uniquement pour des raisons de leur appartenance politique. Son objectif était de les intimider et tenter de les amener à virer vers le CNDD-FDD main en vain car le parti UPD-Zigamibanga est en progression spectaculaire dans cette localité et ses environs au moment où le parti présidentiel est en perte de vitesse dans cette commune, comme dans tout le pays. Dans ces jours, il essaie de multiplier des mouvements de va et vient à Isare pour corrompre certains individus de l’opposition bien identifiés qui pourraient l’aider à le réhabiliter dans la population sans y parvenir.

Pour plus de preuve, voici la liste de certains Imbonerakure qui ont commis cette salle besogne ainsi que celle des personnes tabassées :

a) Liste des Imbonerakure :

  1. HAKIZIMANA Réverien, sous- colline Karama-Remba, Tel mobile 79971228
  2. NZOHABONIMANA Fabrice, sos-colline Karama-Remba
  3. NTAHOMVUKIYE Egide alias PNB, même sous-colline, Tel 79374126
  4. NGENDAKUMANA Philbert alias Philemon , sous-colline Gishingano-Nyambeho
  5. NDUWIMANA Théodate alias Kajagari, de la sous-colline Karama
  6. NFATUKOBIRI Henry alias Kigingi, sous- colline Karama
  7. MANIRAMPA Adolphe de Nyakibande
  8. NSENGIYUMVA Egide alias Ngetuye de la sous-colline karama, Tel 79486776 et 75486776.
Les armes qu’ils avaient : Karashinikov 1, Grenades 2 et une machette.

b) Les personnes tabassées :

  1. BANKUMUBANO Anselme
  2. SINGIRANKABO François
  3. NZIKORURIHO Bernard
  4. NDIBWANABO Phokas
  5. NIYIMBONA Fréderic
  6. NSANZERUGEZE Emile
  7. MANIRAMPA Clémence
  8. BIZIMANA Jean-Claude
  9. NZEYIMANA Ménedore
  10. BAKANIBONA Jean-Marie
  11. NIZIGIYIMANA Jacqueline
  12. MPITABAVUMA Marcien alias Mudari
  13. NDAYISHIMIYE Pascal
  14. BANKANIRE Sophie
  15. HAKIZIMANA Denise
  16. NTAKARUTIMANA Emmanueline
  17. NDAYISHIMIYE Evariste
  18. BARAKAMFITIYE Pélagie
  19. NTAHONGENDERA Pélagie.
Ces criminels ont été déférés devant un OPJ à Rushubi mais malheureusement, jusqu’aujourd’hui, aucune suite favorable n’a été réservée à ce dossier.
L’Ambassadeur NIBIGIRA Ezéchiel l’a vite détourné et s’est contenté de le clôturer en faisant un semblant réconciliation entre les deux groupes.

A quand la Justice au Burundi ?
Burundi Transparence c'est l'actualité en continue