Le délire schizophrénique de Rwasa
Le 06 novembre 14

Ces derniers temps, nous observons un RWASA qui reçoit audience auprès des médias privés et qui s’enorgueillit à tel point qu’il dénigre tous les autres partis politiques avec le soucis de paraître comme un "Gourou" ou chef suprême charismatique de l’opposition.

De source fiable, il existe un groupe de manipulateurs Burundais et étrangers qui sont chargés de maintenir RWASA dans les aires en lui parlant rien que des louanges et des grandeurs dignes d’un chef d’Etat dans le but d’intoxiquer son ego, d’enivrer son esprit, et enfin lui faire perdre le contrôle des réalités de sa vie politique.

Apparemment, il n’a pas encore découvert pourquoi il est apprivoisé.
Il n’a pas encore compris que tout passe sauf le passé et que tous les dossiers qui lui sont collés pendent au-dessus de sa tête comme l’épée de Damoclès. Ici nous citerons le cas de l’assassinat du Nonce Apostolique Michael Courtney, l’embuscade du bus TITANIC entre Mageyo et Bugarama qui a emporté la vie d’une Britannique Charlotte WILLISON, les massacres des Banyamulenge de Gatumba, l’exécution sommaire des membres de son parti entre autres NTAWUHIGANAYO Anicet, deux frères à savoir NIYONZIMA Alexandre et NIBIGIRA Hyacinthe pour n’en citer que cela.
Aussi, il est convoité par le pouvoir NKURUNZIZA qui tire sur la corde sensible de l’ethnisme et du régionalisme provincial de NGOZI.

Cette stratégie rétrograde risque d’être suicidaire pour les adeptes de cette philosophie.
Cependant, d’autres personnalités adhérant à cette philosophie ethniste sont citées, il s’agit entre autre MINANI Jean et NDAYIZEYE Domitien.

L’objectif ultime de ce plan est de construire un front de protection de leur personne et de leurs avoirs en détruisant les acquis d’Arusha et en inhibant l’action de la CVR qui, inévitablement doit toucher RWASA, MINANI ET NKURUNZIZA.

Cependant, nul n’ignore la malhonnêteté de NKURUNZIZA, un homme sans parole et sans serment. Le moment venu, pour sauver sa peau, NKURUNZIZA n’hésitera pas à les trahir et à les sacrifier.

RWASA qui vit dans un délire schizophrénique, ne pense jamais à ces scénariis qui pourtant représentent la réalité de sa vie politique burundaise.
Burundi Transparence c'est l'actualité en continue