Burundi Transparence, c'est l'actualité en continue.
Accueil                     Précedente                     Suivante                 Archives

 

 

 

 Actualités



La croix-rouge du Burundi est aussi gangrenée par des malversations de tout bord
Le 18 octobre 13

Mr Anselme Katiyunguruza
Nous ne le dirons pas assez, le pouvoir NKURUNZIZA a corrompu les esprits des Burundais. Aucun secteur de la vie nationale n'est épargné par ce fléau devenu "normal" au Burundi de Nyaburunga. Si ce ne sont pas des entreprises "privatisées" à la hâte; ce sont des marchés colossaux attribués à une équipe de "corrompus" dont la puissance tend à surpasser celle de l'Etat.

Pour le cas de figure, ce n'est pas une affaire de ce genre : il s'agit de la Croix-Rouge du Burundi. Ironie du sort, l'homme dont il est question est de la même contrée que NKURUNZIZA. C'est bel et bien Monsieur Anselme KATIYUNGURUZA, un ancien journaliste et haut fonctionnaire des Nations Unies, actuellement Secrétaire Exécutif de la Croix-Rouge du Burundi.

Parlons de cet homme ! A l'instar de son faux jumeau NKURUNZIZA, il recrute à base ethnique et régionale (abatutsi b'i Ngozi). Il excelle dans le clientélisme, le favoritisme et la corruption.

L'exemple de Madame MUGISHA Natacha est parlant.
Cette brave dame vient de "démissionner" pour aller travailler ailleurs. Tout le monde a été étonné des honneurs lui attribués (lors de son départ) solennellement pendant qu'elle s'était illustrée dans les malversations lorsqu'elle occupait le poste de "Chargée des Approvisionnements". Des articles achetés ne remplissant pas les normes ! Agissait-elle seule ? Pour un "gang" ? S'agit-il d'une stratégie d'éloigner un témoin gênant, s'agit-il d'une séparation douloureuse ?

Dans nos publications ultérieures, nous livrerons des révélations plus détaillées sur la stratégie de malversation financière et le réseau que ce puissant Secrétaire Exécutif (Anselme KATIYUNGURUZA) utilise. Pire encore, il ose déclarer haut et fort être dans la foulée ambitieuse de son jumeau pour briguer des mandats parlementaires dans les législatures qui suivent !

En tout état de cause, qu'il sache une chose : la diaspora de l'Europe est au courant de tout, et est proche des bailleurs. Elle n'acceptera jamais que les montants colossaux octroyés à la Croix-Rouge du Burundi finissent dans les poches d'un petit groupe comme le fait NKURUNZIZA avec ses Généraux afin de financer des campagnes électorales ignominieuses et mafieuses.

A bon entendeur,  Salut ! Wait and see !!!!!!