A Cankuzo, une fumée noire couvre tous les membres du parti Cndd-Fdd de deux provinces
Le 03 septembre 14

On ne le dira assez, le parti CNDD-FDD est en perte de vitesse sur le terrain aussi à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Aujourd’hui, la province de CANKUZO est en train de dégager une fumée noir car elle est presque sous contrôle de l’opposition.

L’origine de cette situation découle des chicaneries internes au parti de la base au sommet qui durent depuis longtemps sans remède.

Pour tenter de ramener l’ordre et parvenir à ressouder les parties en conflit ouvert, le parti présidentiel a organisé une sorte de retraite à l’intention des membres des organes communaux et provincial qui a duré quatre jours (du vendredi le 29 Août au lundi le 01 Septembre 2014) au Lycée communal de Muyinga.
A côté de la présence de ces organes, ont participé aussi les parlementaires élus dans cette circonscription.

Cette crise est d’autant plus profonde à tel point que les cadres de ce parti au niveau provincial cherchent toujours à s’entretuer par tous les moyens, y compris par le poison.

Rappelons que le Docteur BIRINTANYA Norbert qui était le chef de cabinet au ministère de la santé publique est mort suite à l’empoisonnement, sans oublier tous les cadres de la présidence qui ont failli succomber dans les mêmes conditions.

Ce meurtre a été imputé à l’honorable BUCUMI Moise, élu dans la circonscription de Ruyigi. Il le considérait comme son rival chevronné dans cette province.

Au premier jour de la retraite (vendredi), les participants se sont penchés sur l’idéologie du parti ainsi que sur le code de discipline qui les régit et cela jusque vers 1h du matin.
Le samedi, ils ont échangé sur la question de la mise en place de nouveaux organes dirigeants du parti au niveau provincial.

Il avait été prévu que cette retraite sera clôturée par le président du conseil des sages de ce parti et président de la république le lundi le 01 Septembre 2014 à Muyinga même.
Burundi Transparence c'est l'actualité en continue