Pendant que l'armée burundaise traque les FNL en RDC, son porte parole nie cette présence au Sud Kivu
(Source: Radio Okapi)
Le 25 juin 14

Sud-Kivu: plus de 500 ménages fuient le combat entre l’armée burundaise et les rebelles FNL

Environ 500 familles ont fui les localités de Mwaba et Ruzia, à 15 km de la cité de Sangé (Sud-Kivu) à la suite de l’accrochage survenu, dimanche 22 juin, entre l’armée burundaise et les rebelles du Front national pour la libération du Burundi (FNL). Selon les sources militaires de la région, ces déplacés se ruent vers les localités de Kimuka, Butendeko et Kajoro, à 6 Km de leur milieu d’origine.

Les mêmes sources affirment que deux rebelles FNL ont été tués à l’issue de ces combats à l’arme lourde et légère entre 17 heures et 21 heures locales au Secteur 5.

Les rebelles ont été surpris par l’armée burundaise en patrouille dans cette contrée. Ces soldats de l’armée burundaise se dirigeaient vers les montagnes surplombant la cité de Kagando-Kiliba (Sud-Kivu).

Un calme relatif est observé depuis ce matin au secteur 5, affirment les sources concordantes.
Cet accrochage est intervenu quatre mois après que l’armée burundaise avait tué trois rebelles à l’endroit dénommé secteur 6 sur le territoire congolais.

Les assaillants étaient les premiers à attaquer les positions de l’armée burundaise et ils avaient également abattu douze vaches par balle et emporté huit chèvres et quatre moutons, selon des témoins.

La République démocratique du Congo et le Burundi avaient renouvelé en décembre dernier leur engagement à neutraliser les forces négatives dont les rebelles des Forces nationales pour la libération du Burundi (FNL) qui font des incursions en RDC. C’était en marge d’une réunion tripartite entre ces deux pays et le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Burundi Transparence c'est l'actualité en continue