Liberté provisoire pour Claver Mbonimpa
(Source: APA)
Le 29 septembre 14

Le tribunal de Grande Instance de Bujumbura a libéré provisoirement lundi le militant des droits humains et des détenus, Pierre Claver Mbonimpa emprisonné depuis mai dernier a constaté APA dans la capitale burundaise.

Cette décision fait suite à une expertise médicale commanditée par le tribunal lequel a attesté que la santé M. Mbonimpa, hospitalisé depuis trois semaines, est en danger pour cause de plusieurs maladies incurables dont le diabète aigu, l'hypertension artérielle aiguë, la coronaropathie (atteinte des artères coronaires), ainsi que des reins qui ne fonctionnent plus comme il faut et les blessures dans les poumons.

La décision du tribunal stipule que Pierre Claver n'est pas autorisé à quitter la mairie de Bujumbura, ne peut pas se rendre aux aéroports sans autorisation du tribunal et qu'il devra se présenter devant la justice chaque fois que la justice le demandera.

M. Mbonimpa à qui aucune caution n'a été exigée lors de sa liberté provisoire, était accusé d'atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l' État et de faux et usage de faux pour avoir livré des informations en rapport avec d'éventuels entraînements paramilitaires de jeunes burundais proche du pouvoir en RDC.

La pression nationale et internationale pesait lourdement sur le pouvoir de Bujumbura qui était prié à le libérer sans aucune condition.

Burundi Transparence c'est l'actualité en continue